Le casse-tête du contrôle des dépenses à l'hôpital

Article le

La réduction des dépenses de santé sera l'un des enjeux de la prochaine campagne présidentielle. Afin de mieux sensibiliser les médecins à l'impact financier de leurs décisions, l'Etat n'a cessé de réformer la gestion financière des hôpitaux.

Dans les années 1970, les hôpitaux étaient organisés en services médicaux (ou chirurgicaux) autonomes. Ils étaient rémunérés au nombre de journées d'hospitalisation ou au nombre d'actes effectués pour un malade, selon des prix fixés. Jugé inefficace et inflationniste, ce système a fait l'objet de plusieurs réformes successives.

Retrouvez ces réformes dans l'article du Monde

Article précédent

Grand Paris : coup d’envoi de l’hôpital Nord à Saint-Ouen

L'AP-HP et l'Etat ont fini par se mettre d'accord avec la ville de Saint-Ouen qui refusait le projet initial du nouvel établissement. Un protocole a été...

Article suivant

L’Etat doit récompenser les acteurs de santé pour la qualité des soins qu’ils prodiguent

Dans tous les métiers de services, le choix du client se fait a priori en toute transparence, en fonction d’un prix d’achat comparé à la qualité des...